Archive for the ‘Artiste suisse’ Category

FOCUS: (free)jazz & improvisation libre

mars 31, 2008

La scène netaudio représentant un espace de liberté sans limites, il n’est pas surprenant qu’elle soit l’hôte des musiciens pratiquant l’improvisation libre issue du jazz, du free jazz et de la musique contemporaine.

A la croisée des pratiques, lorsque les instruments sont désacralisés, lorsque les relations entre musiciens sont égalitaires et horizontales, lorsque que tout semble à inventer, se crée une musique spontanée, offrant mille voies où se faufilent poésie et imaginaire.

Voici une sélection des plus avant-gardistes explorateurs du son et de son architecture instable.
D999 (edogm)
Drone + Pierre Ménard – noir de monde (digitalbiotop)
Jacques Demierre – black_white memories (insubordinations)
Mike Hansen & Tomasz Krakowiak – the confines of power (frozen elephant)
Potlatch – the Rrose Sélavy show (insubordinations)
diatribes – interconnexions (stomoxine)
process – #2 (audiotong)
reuben RADDING – peter EVANS – brandon SEABROOK – Spring Break (MAY)(Pine Ear Music)
Martine Altenburger & Lê Quan Ninh – love stream (insubordinations)
Subliminal 3 – Decidedly Against Going (Beta.Sound)
Cactus – Una Manana (hazard rec)
Totalitarian Musical Sect – Warm Things vol.1, Live in GES-21 (clinical archive)

Plus proche d’une idée “classique” du jazz :
Plaistow – Los Criminales Reciclados En Conductores De Autobuses (insubordinations)
Pamela’s Parade – à la guinguette (insubordinations)



FOCUS: electronica

mars 12, 2008


Laurent ver Alleman (aka MDG)+ Greenas (Sutemos)

Le terme electronica, apparu dans les années 90, englobe un vaste panel de sous-genres de la musique électronique, on y regroupe tout ceux qui mettent l’accent sur les nouvelles sonorités et la recherche formelle. Il s’agit globalement d’une musique pleine de liberté, conservant toutefois la pulsation rythmique caractéristique des musiques électroniques. Elle peut être très mélodique, flirtant avec la pop ou le folk ou, à l’opposée, centrée sur les bruits, les parasites et les défauts technologiques. Ces deux approches peuvent aussi se mêler. L’electronica peut donc être une musique d’écoute ou de dancefloor. On parle parfois aussi d’IDMintelligent dance music.

Voici une petite sélection d’albums et d’artistes electronica présent sur des netlabels :
3tronik – Mirror (sutemos)
Cyklyk – CALCIFIED (plex)
Iso Brown – concrete (byte burger)
monsieur connard – les rêves ont mauvaise haleine (incertitudes)

[…]
Songraphie – Toys (zymogen)
Takeshi Nakamura – Inferior Articles (digitalbiotope)
Yan G – shut mariposas (retropublik)
Atone – un jour ep (autres directions)
d’incise – sous les décombres (plataforma)

et quelques compilations offrant une vue d’ensemble:
OCTOPUS ONE (freshpoulp)
BEDROOM RESEARCH V3 (bedroom research)
ANTIFUNK (audioactivity)



FOCUS: électroacoustique

février 7, 2008

La musique électroacoustique, ou musique concrète, souvent dite expérimentale, s’est développée en parallèle de la musique contemporaine pour instruments.

En se concentrant sur le son lui-même et ses sources diverses (humaines ou naturelles, préméditées ou accidentelles) cette musique peut prendre des formes et des couleurs extrêmement variées, tantôt paysage sonore, minimale, quasi orchestrale, percussive ou aérienne. Tout comme la musique classique elle requiert un environnement adéquat et une attention particulière. Elle ouvre alors un monde poétique et infiniment surprenant.

Voici une petite sélection d’albums:
Rainier Lericolais – adagio ma non tanto (tripostal)
Julie Rousse – des Restes Humains .ep (con-v)
Mathias Delplanque – SOL (insubordinations)
Adrian Juarez – cabras (audiotong)
d’incise – capharnaüm (edogm)
Nikita Golyshev – 15 Songs from Glass, Oil and Other Sources (musica excentrica)
Jérôme Pergolesi – Minzy (la p’tite maison)



25/01/08 Plaistow & d’incise / concert à la bibliothèque de la cité / Genève

janvier 14, 2008

FLY25JANrecto_Cweb

Les Musiques Libres et Netlabels s’invitent aux BMU.
Finissage de l’exposition d’Albertine avec Plaistow et d’incise.

Et pourquoi ne pas mêler des choses qui finalement ne sont peut-être pas si éloignée l’une de l’autre, les illustrations poétiques et touchantes d’Albertine, l’esprit de liberté du trio jazz Plaistow et les sélections pointues de musique « libre » de l’activiste électronique d’incise.
Réinventer l’espace de la bibliothèque et le projeter dans l’avenir, faire se rencontrer dans l’antre du savoir et de la culture des artistes polymorphes.
Plaistow et d’incise sont de ces musiciens qui vous poussent à aller au-delà de la musique et à pousser la réflexion sur d’autres terrains, à penser sa relation dans la société marchande mais aussi à se détacher de toutes formes de contrainte.
Afin de présenter le futur catalogue de musique en libre diffusion des bibliothèques Municipales, trois compilations, présentant un rapide survol de la scène netlabel locale et internationale seront distribuées lors de cette soirée.

Plaistow (Insubordinations netlabel)
concert post-jazz
Johann Bourquenez: piano
Raphaël Ortis: basse
Cyril Bondi: batterie

d’incise (audioactivity netlabel)
dj set ambient/electronica/…

Vendredi 25 janvier 2008
de 19h à 21h.
à la bibliothèque municipale de la Cité,
à la salle d’exposition au rez-de-chaussée,
Place des Trois-Perdrix, 5 1204 Genève

FOCUS netlabel: Zymogen

octobre 5, 2007

Lorsqu’en septembre 2005, depuis la petite ville italienne de Modene, Filipo Aldovini lance le projet Zymogen son optique semble claire. Une qualité irréprochable, tant au niveau du choix éditorial que de la ligne graphique (Zymogen travaille avec le photographe Laurent Batailley).

« Giving our ideas the finest voice »

Se concentrant sur l’expression de nouveaux concepts musicaux, tant électroniques qu’acoustiques, forcement expérimentaux, des formes rythmiques torturées au field recording en passant par tout le monde électroacoustique et même par le free jazz, Zymogen se crée une identité forte et s’impose rapidement comme un netlabel majeur reconnu par ses pairs.

Un petit tour d’horizon du catalogue de Zymogen vous permettra de découvrir certains des plus investis et prolifiques artistes de la scène netaudio. Le colombien exilé à New York David Velez, alias Lezrod, et sa manière très personnelle de sculpter le grain du son digital ( Retorno a la Nada, Data Transfer & Genki vol. I),le suisse Ibakusha et son IDM ciselée et mélodique (Novctzember) , le suisse, encore, d’incise et son electronica instable ( Insectes, Attente et Pixels)ou le japonnais Takeshi Nakamura et ses abstractions rythmiques ( Ordinary Days, Easy Listening & Miscellaneous Goods).

A noter également la compilation « Sky Diary Edits« , remix électronique de la guitare folk de Crepusculum par Darren McClure, Letna, Bluermutt, Ibakusha, Heezen, etc, en collaboration avec le netlabel et cdr-label allemand 12rec.

Zymogen est une porte grande ouverte sur un monde en ébullition, à ne pas manquer.




FOCUS netlabel: Adozen

octobre 4, 2007

Adozen est un netlabel dirigé par le fribourgeois Marc Zendrini (également actif dans l’organisation des soirées Ko.roke au Fri-son).

Adozen diffuse des artistes venant de différents champs de la musique électronique expérimentale en mettant l’emphase sur la temporalité et la narrativité des sources sonores, leur origine et leur production.

On y retrouve l’ambient-drone radicale du lausannois Larkian (adz003, chroniqué par disquiet), l’electronica advanced audio narrative indéfinissable du genevois Hopen (adz005), ou encore les excellentes compilations « a baker’s dozen pt1 & 2 » (adz001 & adz002) regroupant nombre de pointures de la musique expérimentale, o.s.t., [sic], tigrics, dalglish, tomas korber ou micheal northam.